Apéritif: le chien Cheetos ou la machine à Curly

A mi-chemin entre le jouet du coiffeur Play-Doh et le petit chien qui remue la tête sur la plage arrière de la oh combien regrettée R12 gordini couleur cyan, voici un magnifique gadget, un truc immonde qui, je l’espère, ne sera jamais disponible chez nous tellement c’est immonde: le petit chien machine à Curly (ou Cheetos). On le tartine d’une pâte non identifiée (un truc à base de cacahuètes mais quoi exactement?) et hop, les curly lui poussent sur le dos. Ensuite, le magnifique petit chien à sa mémère se transforme en présentoir à curly. Ca va être beau sur la table basse du salon pour l’apéro, non?

Alors info, intox, coup de pub?


Je suis sûr que ça lui plairait.

Abonnement:

Si vous aimez les billets de ce blog, vous pouvez les recevoir par email. Entrez votre adresse là:

Sinon vous pouvez vous abonner au flux RSS qui marche trop trop bien ou bookmarker avec le bouton magique ci-dessous.

Laisser un commentaire