Voyage à New York (3), Musée d’histoire naturelle et Macy’s

Aujourd’hui, visite d’un premier musée, le plus facile à voir, la visite familiale par excellence: the American Museum of Natural History.

Le Musée est situé sur East side, à peu près à mi-hauteur de Central Parc, ce qui nous donne donc l’occasion de le traverser dans toute sa largeur (punaise, c’est long!), jusqu’à Tavern on the Green.

Entrée dans le musée, sans attendre grâce à notre City Pass, et avec une attraction gratuite en bonus. L’intérieur n’est pas très lumineux et le musée fait un peu vieillot. On y voit beaucoup d’animaux naturalisés et présentés dans une mise en scène avec en trompe l’oeil. Je ne peux pas dire que je rafole de ce genre de truc mais il faut reconnaitre que les animaux sont très beaux, les décors superbes et les lumières soignées: on rentre très facilement dans l’univers, c’est de très grande qualité et mérite le détour.

Une autre aile du Musée regroupe nombre de squelettes de dinosaures: whaou, là c’est assez génial parce qu’il y en a vraiment une quantité impressionnante. Dès l’entrée du batiment, on avait vu un grand squelette de …. enfin vous savez l’herbivore là, le plus grand avec une toute petite tête et une immense queue qui sert toujours de sandwich au sale méchant plein de dents. Mais maintenant ce sont des salles entières de fossiles, d’os, de dents et de grosses bêtes entières. Certains ont de bonnes dents; pas mécontent qu’un crash de météorite ait fait le ménage sur terre avant notre arrivée finalement!

Dernières salles que nous visitons, consacrées à la mer: un mélange étonnant de vrais spécimens, d’animaux en plastiques, de vidéos et d’aquariums. Le clou du spectacle est la baleine grandeur nature qui surplombe l’une des salles.

Enfin pour terminer, notre bonus est une scéance de Cinéma 360 sur l’univers, la création de la terre, l’extinction des dinosaures, etc. Voix de Robert Redford, images projetées dans une salle sphérique sur toute la surface du plafond, avec vibrations dans le sol et tout et tout. Appareil photo interdit mais de toutes façons, vous n’auriez rien vu alors :)

Après une petite salade dans la cafette du musée, nous prenons un bus pour descendre l’avenue en longeant le parc, puis Broadway jusque chez Macy’s. Oui, nous avions aussi décidé de faire du shopping. Ce n’est pas compliqué: Macy’s est le plus gros magasin du coin, il fait 10 étages et occupe tout le bloc (un gros bloc) et c’est énorme, bondé, bruyant, plein de soldes tout le temps. Nous prenons notre bon de reduc 11% special touriste pour en profiter un max (on l’obtient au visitors center, étage 1 1/2 juste au dessus du maquillage, sur simple présentation du passeport et il est valable 30 jours).

La suite, vous vous en doutez: ma carte bleue est morte, brulée vive, dans d’atroces souffrances. Elle criait mais personne n’a bougé le petit doigt… ils semblaient même s’en réjouir, tout ces gens souriants autour de moi. Ensuite je ne me souviens plus de rien, je ne sais pas ce qu’il s’est passé exactement ;-)

Abonnement:

Si vous aimez les billets de ce blog, vous pouvez les recevoir par email. Entrez votre adresse là:

Sinon vous pouvez vous abonner au flux RSS qui marche trop trop bien ou bookmarker avec le bouton magique ci-dessous.

3 commentaire(s) et trackback(s)

  1. 1 Denis

    n’oubliez pas d’acheter une paire de pompes chacun pour remplacer celles que vous aurez usé dans les travées de tous les magasins de NY!
    Biiiz

  2. 2 Plouceur

    J’en ai pris deux :)

  3. 3 tutela

    Sympa comme reportage. Pour les pompes, il faut des supers baskets, bien confortables

Laisser un commentaire