Fumier de Chameau!

Approcher un chameau est une chose, mais être approché par un chameau en est une autre… Je vous raconte l’anecdote.

Cet été, nous avons décidé d’aller en famille faire un tour au Safari de Peaugres, un zoo en Ardèche dont la première partie se visite en voiture, les animaux étant en liberté.

La visite se déroule très bien, nous roulons au pas comme le demandent les grandes pancartes visibles un peu partout. Il y a pas mal de monde donc rouler plus vite n’est pas une option. Une voiture du zoo circule en sens inverse pour vérifier que tout se passe bien; le gars nous croise au moins dix fois le temps de notre visite (bon job ça! le gars en question, si tu lis… courage!). Nous voyons quelques éléphants au loin, des ours, des autruches, des hyènes, des rhinocéros, hippopotames, antilopes, etc. Super pour les gosses!

A l’entrée du parcours, nous avions vu deux ou trois chameaux qui nous avaient copieusement ignorés, trop occupés à sommeiller et à machouiller un truc. Pacifique la bête. Nous étions en confiance: le danger pouvait venir des ours, ah ben oui, surtout les blancs, mais certainement pas des chameaux, et encore moins de ces chameaux amorphes.

Fumier de chameau!

En fait, la visite en voiture est presque décevante, excitation au plus bas (sauf pour le gamin bien sûr). Il me semble que les animaux étaient plus libres avant, moins d’enclos, plus de fauves aussi (il n’y en a plus du tout dans cette partie) et surtout les singes qui aimaient faire toutes sortes de conneries (le carrossier du coin devait bien gagner sa vie). Vivement le parc à pied que l’on voit les lions, les tigres et les loups! De vrais animaux sauvages, quoi!

Fumier de chameau!

Plus que 300m de circuit en voiture et devant nous, un autre chameau roupille sur le côté de la route. Il mange. Deux de tension, pas plus. Je me dis que ça a l’air sacrément con un chameau.
Un peu plus loin sur la route, il y en a un autre, debout, il marche en se déhanchant doucement. Pas très grand en fait ces bestiaux, ceux que j’ai croisés dans le Sahara étaient bien plus hauts sur pattes. Enfin bref, ce n’est qu’un chameau quoi. Le plus banal et le plus commun des animaux dans certains pays…

Fumier de chameau!

Il descend la route en sens inverse, traverse devant nous pour passer sur le bas côté. Je m’arrête pour le laisser passer et comme il vient le long de la voiture, je ne redémarre pas encore: on va le voir de près, bonheur dans la voiture!

Fumier de chameau
Photo du chameau, par nicolaspied (CC)

Et là, mon fumier de chameau, il se glisse le long de ma portière jusqu’à l’arrière de la voiture et se vautre de tout son poids!! Il s’affale comme une loque sur le flanc de notre voiture. Grosse secousse, grosse surprise: ah le con! Il l’a prémédité, c’est clair!

Petit le chameau d’Ardèche?! Ouais, pas sûr, en tout cas il doit bien avoir quelques centaines de kilos à son actif l’animal! Ca surprend! Il prend son pied en se frottant sur la carrosserie chaude; il se masse la nuque sur le montant du coffre! AAaarrgggg! Mais qu’est-ce qui lui prend à ce fumier!? Pourquoi je me suis arrêté, mais pourquoiiiiiii???!

Sur ma vitre, un cul de chameau, aplati, écrasé, qui se frotte vigoureusement. Trop sale! Très lourd! Trop près de moi!

La vitre arrière, quant à elle, fait de drôles de craquements: panique dans la bagnole, mon gamin crie, on commence à flipper! Il fait chaud! On a l’impression de sentir une drôle d’odeur… c’est le chameau ou le gamin qui a eu trop peur et vient de ruiner son pantalon?

Fumier de chameau!

Je tente un léger coup d’accélérateur… ok, pigé: no hope! C’est le chameau qui a la main, on ne bougera pas tant qu’il ne l’aura pas décidé, à moins de tout arracher.

Fumier de chameau!

La bagnole bouge: ça tangue! Il fait vraiment chaud! De plus en plus. Derrière nous, les autres voitures ne bronchent pas. Personne ne sort. Et le gars du parc qui roule en sens inverse a disparu (enfoiré, t’es où?!). La vitre arrière continue à craquer… nous aussi! Je vois déjà le verre partout et la bonne grosse panique des familles si la vitre cède…

Klaxonner? …et s’il prend peur et fait un mouvement trop brusque?

Fumier de chameau!

Ca n’a duré que quelques minutes, nous n’avons rien du tout et c’est finalement un truc assez bête, mais on flippe facilement des fois. Finalement, l’animal décide que notre bagnole est nulle et qu’il est temps d’aller voir ailleurs. Il se ferait bien la peugeot bleue derrière nous. Il se relève, raye un peu la carrosserie quelque part en finissant de glisser et la portière fait un gros “bong!” lorsqu’il relâche définitivement la pression…

Bilan des courses: quelques rayures, des poils degueu tout collés sur les vitre et deux bosses dans la portière. Le compte est bon puisque c’est un chameau.

Fumier de chameau!

Abonnement:

Si vous aimez les billets de ce blog, vous pouvez les recevoir par email. Entrez votre adresse là:

Sinon vous pouvez vous abonner au flux RSS qui marche trop trop bien ou bookmarker avec le bouton magique ci-dessous.

3 commentaire(s) et trackback(s)

  1. 1 Docteur Borg

    Mais ou sont les photos en gros plan du cul du chameau!

  2. 2 Plouceur

    Et oui, si j’avais pu….

  3. 3 bebeight

    Faut voir le bon coté des choses, ca arrive pas souvent qu’un chameau se donne en spectacle gratuit … enfin de cette manière (un gros derr de chameau en gros plan…)

Laisser un commentaire