KDice.com - jeu de stratégie

Pour ceux qui connaissent Risk (pfiouuuu, ça fait bien longtemps que je n’ai pas joué à ça quand même!), voilà KDice: jeu de stratégie multi-joueur sur le net.

C’est sur les conseils avisés d’un autre Stéphane (dont je reparlerai bientôt ici) que je me suis retrouvé à faire des parties de KDice ces deux derniers soirs (enfin juste une partie de la soirée heureusement). Il m’a fallu un petit peu de temps pour prendre le coup de main, et en fait, je n’ai toujours pas récupéré les 1500 points attribués à tout nouvel inscrit. Autant dire que cette petite frustration est à l’origine de nombreuses parties supplémentaires: “Mais je ne vais pas me laisser battre comme ça toute la nuit, non? Grrrrr, gagner gagner maintenant!

Pour jouer, il faut d’abord s’enregistrer puis sélectionner une table. Attention, toutes les tables ne vous sont pas accessibles car un minimum de points est souvent requis. Lorsque la table est complète, le jeu démarre.
But du jeu: ben gagner, quelle question!? Gagner en constituant le plus gros territoire possible, simplement en envahissant les voisins (c’est vieux comme le monde ça). Pour tenter d’envahir un voisin, cliquer sur l’un de vos territoires, puis sur le territoire adjacent à attaquer. Clignotement… ça se joue aux dés donc si vous avez plus de points que le voisin, c’est dans le boîte, sinon vous y perdez quelques plumes et alors là, gare au retour de bâton!

Un ou deux conseils:

  • Où est donc l’aide? Ce wiki non officiel sur Wikispaces mérite d’être lu.
  • Il y a un chat en bas de l’écran de jeu: ne l’ignorez pas car si vous snobez des demandes d’alliances par exemple - “Hey Plouceur, truce?” - ça pourrait vous coûter cher
  • Enfin, il y a une part de hasard puisque le jeu utilise les dés, alors patience, on ne s’énerve pas… et on joue encore et encore.
  • Bonne chance… et n’oubliez pas de m’ajouter parmi vos amis!

Abonnement:

Si vous aimez les billets de ce blog, vous pouvez les recevoir par email. Entrez votre adresse là:

Sinon vous pouvez vous abonner au flux RSS qui marche trop trop bien ou bookmarker avec le bouton magique ci-dessous.

Laisser un commentaire